Sortir du rôle de victime

06/02/2019

 

Bonjour bonjour,

 

Quelles nouvelles de l'autre côté de l'écran ? par ici, des nouvelles très vivantes.

 

J'ai terminé de vous préparer l'atelier de février qui a pour thème "sortir du rôle de victime" et comme à chaque fois, la préparation me fait non seulement revisiter le chemin parcouru mais bien sûr avancer, plus profond, plus loin et cette fois cela a été particulièrement remuant.

 

Ce n'est pas un sujet facile pour moi, c'est une grande et longue étape de ma vie que celle de victime et évidemment de sauveuse et de persécutrice puisque ces rôles sont liés. Et c'est également une magnifique partie de ma vie puisque elle fait que je suis qui je suis aujourd'hui.

 

Ce qui est difficile dans la croissance personnelle, c'est que j'enlève couche par couche ces voiles qui m'éloignent de qui je suis vraiment, et à chaque fois je me laisse croire que c'est terminé, que je suis débarrassée du sujet et que je peux ainsi joyeusement rebondir ailleurs. Vous comprendrez que ces moments d'auto-tromperie sont bien douloureux pour mon cœur et surtout mon ego, quand je réalise qu'il ne sont que des leurres.. et toujours accueillir, se laisser traverser avec 100% de mon authenticité aujourd'hui et choisir de marcher plus loin, de s'arrêter un instant pour la plupart des fois terminer en joyeux fou rire ! bon ok.. j'ai un peu zappé l'étape où je suis tellement en colère que je suis à 2 doigts de baisser les bras et dans une forte résistance à ce qui m'arrive, et l'autre où je suis tellement désespérée que je m'effondre et décide ne tout laisser tomber, d'en rester là.. ces deux précieuses et douloureuses étapes qui mènent à la joie de vivre !!

 

Et si vous n'êtes pas sûr d'être concerné demandez-vous si vous pratiquez ces jeux dangereux de temps en temps :

 

 

1. je blâme les autres pour mes problèmes;
2. je me diminue aux yeux des autres;
3. j’attends que quelqu’un vienne me sauver de mon malheur;
4. j’accorde plus d’importance aux perceptions que les autres ont de moi qu’à ma propre perception de moi-même;
5. je me plains de mes problèmes sans rien faire pour les résoudre;
6.je juge, blâme, critique les autres parce qu’ils ne font pas ce que j’attends d’eux;
7. je me rends malade afin d’obtenir l’attention des autres;
8. je rejette le beau et le bon qui est en moi en rejetant ma propre valeur; etc.
9. je place mon énergie uniquement sur ce qui est négatif dans ma vie sans jamais regarder ce qui est positif…

 

 

J'organise tous les mois des ateliers mensuels autour d'un thème. En mars le thème sera l'auto-compassion. Ces ateliers se déroulent en petit groupe. Une fois le cercle ouvert, j'essaie de donner un maximum de place au corps, au coeur et à l'esprit. Profiter de la dynamique d'une petite communauté pour s'exprimer avec les mouvements de vie  qu'ils soient mots, danses, dessins ou  silences. Profiter d'une petite communauté  pour être accueilli dans qui je suis dans ma totalité, plutôt que d'aiguiser notre mental à décortiquer un sujet. Ma  proposition est de le vivre, le plus intensément possible, ensemble pour ces  quelques heures. Je  vous laisse  à l'issue  de l'atelier  un document pour continuer la réflexion et   ne pas  oublier notre dimension mentale. Mais à Comme  dans Un Cocon, je privilégie la relation humaine dans l'instant présent  plutôt que dans l'analyse.

 

 

 

Je me réjouis de vous retrouver à Comme dans un Cocon ce merveilleux espace que je vous propose pour votre bien-être et votre croissance personnelle.

De mon cœur,

Daniella Imae

 

 

et une photo de l'instant.. cadeau de remerciements d'être là à me lire !

Please reload

Comme dans un Cocon

3, Voie-de-Moëns

1218 Le Grand-Saconnex

  • Facebook Clean Grey